Articles RGRA n°940
Editorial : Enrobés bitumineux, des avancées dans une conjoncture délicate

Après un effondrement de la demande de bitume, nous vivons une période de croissance molle. Pendant que le baril passait de 140 dollars en 2007 à 45 dollars en 2015, la consommation française de bitume chutait de 3 520 Kt à 2 420 Kt. Si on peut se réjouir de la baisse des prix, il faut s’inquiéter de la baisse de la consommation, en lien direct avec le manque d’entretien et la qualité des infrastructures. L’article de l’Ufip rappelle le rôle-clé du pétrole à l’horizon 2050 dans le cadre d’un nouveau mix énergétique. Le bitume restera une « colle » précieuse, recyclable et durable. Ce contexte morose ne freine ni le développement de techniques, ni une innovation dynamique. Les asphaltes coulés sont désormais mis en œuvre à des températures inférieures à 200 °C, pour des raisons sanitaires et énergétiques. Les enrobés semi-tièdes sont une solution d’entretien qui satisfait les critères techniques et environnementaux, et les enrobés tièdes font l’objet d’évaluations sur chantier pour valider leurs performances. Le recul sur ces techniques est maintenant de plus de 10 ans. La qualité des laboratoires d’essais est validée à travers les campagnes organisées par l’EAPIC. La dernière concerne la sensibilité à l’eau des enrobés. Que faut-il en retenir ? Tout d’abord que la participation est importante, que les essais classiques sont mieux maîtrisés et qu’en ce qui concerne la sensibilité à l’eau, les méthodes existantes conduisent à des résultats différents avec une forte dispersion des essais. L’expérience des équipes de laboratoire et de mesure reste fondamentale pour assurer des prestations de qualité. Innovation toujours, avec trois sujets qui attestent de la vitalité et de la pertinence de la recherche appliquée : • la mesure de la compacité des enrobés avec une méthode électromagnétique ; • une nouvelle technique de mesure de la réponse mécanique des enrobés ; • l’étude d’un démonstrateur du potentiel des couches poreuses pour la réalisation de chaussées hors gel ou récupératrices d’énergie. Un sujet en phase avec la demande de solutions adaptées au changement climatique.

Retour à la boutique